Open Science, One Health, l'appel des opérateurs onusiens aux biens communs pour lutter efficacement contre la pandémie

Points clés :

  • Les chefs de trois agences des Nations Unies ont joint leurs forces pour appeler à un effort mondial vers une « science ouverte », en citant la valeur de la coopération dans la réponse à la Covid-19 et les dangers de traiter les connaissances fondées sur des preuves comme un atout exclusif, ou une simple question d’opinion.
  • Selon Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS),« le partage de données et d'informations souvent tenues secrètes ou protégées par la propriété intellectuelle pourrait faire progresser considérablement la vitesse à laquelle les technologies sont développées. Un processus de recherche ouvert favorise également la transparence et contribue à la protection contre les abus, tout en permettant à d'autres de valider le processus de recherche »
  • Pour Audrey Azoulay, Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), la lutte mondiale contre la Covid-19 avait mis en évidence la nécessité d'un accès universel à la science comme jamais auparavant, et le potentiel de la coopération.
  • Pour Michelle Bachelet, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH),« Il est urgent d'ouvrir et de démocratiser la science, non seulement en libéralisant l'accès aux publications, mais aussi en rendant l'ensemble du processus scientifique plus accessible, plus transparent et plus participatif grâce au partage des données, des protocoles, des logiciels et des infrastructures ».
Lien vers l'article original : https://news.un.org/fr/story/2020/10/1080852
Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK